Diffuseurs

Le Dire de Di

De Michel Ouellette
Une coproduction du Théâtre la Catapulte et du Théâtre français de Toronto.

 

Disponibilités: automne 2018
Spectacle grand public (à partir de de 14 ans)
Durée: 1h30, sans entracte
 

Di habite toujours la trop grande maison familiale perdue entre les champs, les forêts et la grand-route. Elle y vit avec sa mère Makati, son papa Paclay et le beau Mario Morneau, le deuxième mari de sa mère. Ce fragile et merveilleux équilibre sera rompu par l’arrivée de Peggy Bellatus et de ses effrayantes machines minières, qui bouleversent la terre, les désirs et les secrets. Avec cette «pièce pour une femme seule», Michel Ouellette poursuit son exploration du théâtre poétique, ludique, dont les personnages sont conçus comme des poèmes, s’exprimant dans une langue bigarrée et joueuse, pleine de trous et de rebonds.

Horaire détaillé

Thèmes abordés

  • Les relations famillales
  • La famille recomposée
  • Le passage de l'adolescence à l'âge adulte
  • L'amour et la diversité sexuelle
  • L'environnement

Commentaires et critiques

«C’est magnifique, vraiment. [Ça joue] avec les sonorités... On dirait une partition: c’est très musical. (…) Il y a toute cette image poétique qui est portée par le texte – et magnifiquement bien aussi par l’interprète, puisqu’elle est seule en scène, c’est l’actrice Marie-Ève Fontaine, qui est magnifique, tout simplement! (…) On sent qu’elle a été bien guidée par Joël Beddows: il a fait un travail incroyable dans les intonations, dans la gestuelle aussi. Il faut saluer qu’il y a eu toute une conception gestuelle qui a été créée par Marie-Josée Chartier. L’environnement sonore de Thomas Sinou...! La lumière de Guillaume Houët...! (…) La dramaturgie franco-ontarienne à son meilleur.» – Martin Vanasse, Les Matins d’ici, Radio-Canada

«La coproduction (…) met en relief un rapport spatial un peu trouble, des absences évoquées par la bande sonore d’une très grande qualité expressive et un travail méticuleux du metteur en scène Joël Beddows avec sa comédienne Marie-Ève Fontaine qui cerne la douce poésie du texte.» Alvina Ruprecht, Cercle des critiques de la capitale

«Tenir en haleine des spectateurs pendant une heure de demie, seule sur scène (…),
 c’est vraiment un tour de force que réalise Marie-Ève Fontaine! (…) Le Nord de l’Ontario et cette route 11, et les paysages, les aurores boréales... moi, je les voyais tout au long de cette pièce-là! Très, très bien écrite, très belle.
» – Martine Laberge, Les Matins du Nord, Radio-Canada

“First of all, the set by Michael Spence absolutely nails the atmosphere. A series of frames hung suspended from the ceiling, twisting back in a way that resembled that strange effect created by looking at a mirror reflected in a mirror. (…) On top of a great set, was Fontaine herself: charming, petty, young, naive, righteous.” Madeleine Copp, MoneyOnTheatre.ca

Documents

Équipe de création

Texte: Michel Ouellette
Mise en scène: Joël Beddows
Conception gestuelle: Marie-Josée Chartier
Environnement sonore: Thomas Sinou
Scénographie: Michael Spence
Éclairages: Guillaume Houët
Assistance à la mise en scène: Jean-Nicolas Masson
Direction de production et régie: Natalie Gisèle
Direction de tournée: Kyle Ahluwalia

Interprétation: Marie-Ève Fontaine

Vidéos

 

Photos